[CHIFFRE] 23 % des 15-24 ans s’estiment mal informés sur le virus du sida

[CHIFFRE] 23 % des 15-24 ans s’estiment mal informés sur le virus du sida
Alors que le week-end du Sidaction s’est tenu du 5 au 7 avril dernier, un sondage “Les jeunes, l’information et la prévention du sida” mené par Ifop-Bilendi révèle un important manque d’information et des idées reçues encore persistantes parmi les millennials.


Le sida est toujours bien présent en France. Le nombre de contamination a même augmenté ces dernières années. Pourtant, la prévention sur le sujet se dégrade. C’est ce que révèlent les résultats du sondage Ifop-Bilendi “Les jeunes, l’information et la prévention du sida”, qui a interrogé les 15-24 sur leur niveau d’information et leur perception du virus. Il en résulte que 23 % des jeunes s’estiment mal informés, le niveau le plus haut jamais atteint depuis 10 ans (+ 12 points par rapport à 2009).

Ces réponses mettent en lumière une carence des établissements scolaires dans leur rôle d’information et de prévention. Le sondage révèle en effet que plus de 20 % des jeunes interrogés n’ont pas reçu d’enseignement spécifique sur le VIH et autres maladies sexuellement transmissibles (MST) au collège ou au lycée… alors même que trois heures par an sur le sujet sont prévues dans les programmes scolaires.

Un calendrier “pas toujours respecté”, regrette Florence Thune, directrice générale de Sidaction. “Cela est une des raisons pour lesquelles les jeunes oublient que le VIH est toujours présent et qu’ils prennent des risques”, alerte la directrice. Fait particulièrement alarmant révélé par le sondage, la moitié des 15-17 ans interrogés a déclaré s’être passé de préservatif pour un rapport sexuel, pour ne pas en avoir eu à disposition.

 

Des idées reçues inquiétantes

 

Alors que 79 % des jeunes interrogés affirment avoir toujours peur du virus du sida, le sondage met également le doigt sur des idées reçues et des clichés encore persistants. Ainsi, 13% des personnes interrogées pensent encore que le VIH/sida peut se transmettre en buvant dans le verre d’une personne ou par la transpiration, et 14% pensent encore que la pilule contraceptive d’urgence peut empêcher la transmission de virus.

Malgré l’existence de traitements permettant aujourd’hui aux personnes porteuses du VIH d’avoir des rapports sexuels sans infecter leurs partenaires, 28 % des jeunes pensent que le sida peut être transmis en ayant des rapports sexuels protégés avec une personne séropositive.

Parallèlement, 23 % des interrogés pensent qu’il existe un traitement qui permet de guérir du sida (contre 13% en 2009). La confusion reste donc grande, entre les traitements préventifs comme la PrEP (Prophylaxie Pré-Exposition), qui permet seulement aux personnes non infectées par le VIH de ne pas se faire contaminer, et les traitements destinés aux personnes infectées.

 

Adapter les modes de communication

 

Pour la directrice de Sidaction, il faut adapter les modes de communication à ceux des jeunes, pour être plus efficace : “Il faut des informations, plus personnalisées et contextualisées, directement sur les smartphones par exemple. Il faut également penser à renouveler notre discours, en mettant en valeur les innovations de dépistage et de prévention. Le VIH ne doit pas être oublié et invisible dans la sphère publique”. “Nous devons poursuivre nos efforts car cela semble porter doucement ses fruits. Plus de la moitié des jeunes déclarent avoir confiance dans les informations délivrées par les associations de lutte contre le sida, les bonnes informations imprègnent progressivement les esprits”, conclut Florence Thune.

L’édition 2019 du Sidaction, qui fêtait les 25 ans de l’association, s’est tenue du 5 au 7 avril dernier et a permis de récolter plus de 4,5 millions d’euros de promesses de dons. Les fonds collectés seront reversés à des programmes de recherche et de soins et à des programmes associatifs de prise en charge et d’aide aux malades, en France et à l’international.

Aujourd’hui, 173 000 personnes vivent avec le VIH en France et près de 37 millions dans le monde.

 

, , , , , , , ,