Le Groupe Bolloré, un mécénat engagé en faveur de la jeunesse

Le Groupe Bolloré, un mécénat engagé en faveur de la jeunesse
Depuis 2008, le programme de solidarité internationale Earthtalent permet aux collaborateurs du Groupe Bolloré de s’engager auprès d’associations locales dans les pays d’implantation du groupe. Durant 10 ans, 1 000 collaborateurs ont pu apporter leur expertise et leur soutien à des projets en faveur des femmes dans 18 pays du monde, développant ainsi une expertise d’accompagnement de projets solidaires propre au groupe. Leur action a permis de créer 180 emplois. Depuis 2018, le Groupe Bolloré renforce son rôle d’acteur sociétal avec un nouvel axe d’intervention : l’autonomisation des jeunes.


Un engagement de longue date pour les femmes

 

Le Groupe Bolloré porte des initiatives solidaires fédératrices depuis de nombreuses années. En 1998, Vincent Bolloré créait la Fondation de la 2e Chance pour venir en aide aux personnes qui souhaitent trouver un nouveau souffle à leur vie par une reconversion ou une transition vers l’entrepreneuriat. Cette structure, présidée aujourd’hui par Marie Bolloré, rassemble actuellement plus de 200 entreprises partenaires et a donné plus de 6 800 coups de pouce financiers.

 

Earthtalent démarre en 2008, en réponse aux volontés des collaborateurs sur le terrain. « Earthtalent est né d’une communauté d’énergie qui avait envie d’agir », explique Dorothée Van Der Cruyssen, directrice mécénat du Groupe Bolloré. « Là où le groupe a été très novateur est qu’il su entendre cette volonté, exprimée dans un premier temps principalement en Afrique, s’est demandé si elle n’était pas présente également dans d’autres pays. »

 

Ainsi a commencé une expérimentation de 7 ans afin de tester de nouveaux modes de mobilisation en faveur de structures locales qui agissent pour la cause des femmes et de leur empowerment. « Earthtalent est devenu peu à peu un label pour le Groupe Bolloré. C’est une méthode de sélection et de suivi des projets pertinents, fiables et transparents au niveau international…», continue Dorothée Van der Cruyssen. « Il repose sur une méthode qui permet d’identifier ensuite quelques projets par pays, les soutenir pendant 3 ans, de vérifier s’ils tenaient la route et identifier ceux qui étaient le plus proche d’une logique : ‘quand j’entreprends une entreprise, je m’entreprends, je m’implique’. »

 

Une nouvelle édition de Earthtalent intégrant la jeunesse

 

Durant les premières années du dispositif, Earthtalent s’est professionnalisé et les impacts positifs de l’accompagnement proposé, tant sur les associations suivies que sur les collaborateurs, ont été mesurés. En parallèle du programme, le mécénat solidaire du groupe s’est également développé, atteignant actuellement 2 millions d’euros par an dans des domaines très variés. Afin de mieux envisager l’étape suivante, plusieurs études ont été lancées auprès des dirigeants des filiales par la direction mécénat à partir de 2016 pour recenser les actions solidaires et les dons effectués dans les 104 pays du groupe et ainsi faire ressortir les thématiques pour lesquelles les collaborateurs souhaitaient s’engager. L’accompagnement vers l’autonomisation de la jeunesse s’est démarqué dans les résultats. La nouvelle direction du groupe, incarnée par Cyrille Bolloré, a donc choisi cet axe directeur pour la politique mécénat du groupe pour les années à venir.

 

« On accompagne 3 types de profils », déclare Dorothée Van Der Cruyssen. « La jeunesse étudiante, qui souhaite obtenir des bourses, pour laquelle on construit ou on rénove des écoles ou on distribue du matériel ; la jeunesse en souffrance, c’est-à-dire la jeunesse abandonnée, en situation de grande précarité (enfants des rues, prostitués…), la jeunesse orpheline ou malade. Enfin, il y a la jeunesse entrepreneuriale, qui veut se professionnaliser, qui souhaite se former et qui a besoin de soutien ou de formation pour monter son entreprise. »

 

Aujourd’hui, le programme Earthtalent a franchi une nouvelle étape avec une plateforme en ligne d’appel à projets permanent à l’international. Depuis son lancement 8 mois auparavant, ce sont plus de 600 dossiers qui ont été déposés et, en juin 2018, 20 nouveaux projets ont été soutenus et sont en cours de développement en Afrique et en Inde.

 

, , , , , , , ,
L'Auteur vous propose aussi