[SHOPPING] Les sandales HANA : encourager l’artisanat et l’accès à l’éducation

[SHOPPING] Les sandales HANA : encourager l’artisanat et l’accès à l’éducation
Comme chaque semaine, la rédaction de Carenews vous fait découvrir une idée shopping solidaire. Aujourd’hui, découvrez les sandales de la marque HANA, réalisées artisanalement à Madagascar. Pour chaque paire de sandales vendues, 5 euros sont reversés à l’association Aïna, Enfance & Avenir, ce qui permet la scolarisation d’un enfant malgache pendant une semaine.


 

Lancée en 2017, HANA propose une gamme de sandales 100 % cuir et artisanales. Vincent, originaire de Madagascar par sa mère, est le créateur de cette marque. Dans Puretrend, il explique qu’à la suite d’un stage dans la section politique d'un journal local, il apprend qu'à Madagascar 90 % de la population vit sous le seuil de pauvreté, avec un taux d'analphabétisme proche de 50 %. Son souhait ? Contribuer à l’accès à l’éducation à travers Hana tout en préservant et valorisant les savoir-faire locaux.

 

Valoriser les savoir-faire locaux

 

La première mission était de trouver les artisans sur place pour fabriquer les modèles. Travailler avec des ateliers malgaches qui maîtrisent les techniques traditionnelles du travail du cuir était une priorité. Hana travaille aujourd’hui avec trois ateliers familiaux. Les packagings en raphia, une fibre naturelle qui pousse également sur la Grande Île, sont réalisés grâce à une coopérative regroupant plusieurs villages aux environs de Tananarive.

 

Fabriqués à la commande, les modèles peuvent être personnalisés avec le choix des couleurs des brides et les mesures pour être livrés en 2 semaines. Mais au-delà de la promotion d'un savoir-faire traditionnel, la marque HANA se distingue par son engagement associatif. L'enseigne collabore ainsi avec l'association Aïna, Enfance & Avenir.

 

Contribuer à l'accès à l'éducation

 

Aïna Enfance & Avenir est présente depuis quatorze ans à Madagascar et vient actuellement en aide à 300 bénéficiaires. Pour lutter contre l’abandon et éviter que les enfants ne se retrouvent à la rue, cette association prend en charge la formation d’environ 45 très jeunes mamans et permet à plus de 204 enfants de bénéficier d’une crèche ou d’une maternelle solidaire. Comme aucune école maternelle publique existe à Madagascar, permettre à des enfants une « intégration réussie en cours préparatoire dans les écoles primaires publiques ; accompagner les mamans, à travers des ateliers mère-enfant » sont des actions essentielles auxquelles HANA contribue.

 

Hana intervient tout spécialement pour l’école maternelle solidaire d’Isotry qui compte 60 enfants. Pour chaque paire commandée, 5 euros sont versés à l’association et permettent de financer la scolarité d’un enfant en maternelle pour une semaine. 5 euros représentent une partie des frais de scolarité annuels ainsi que les fourniture scolaires, un petit déjeuner, un repas, la petite collation du goûter ainsi que les charges relatives au fonctionnement de l’école maternelle solidaire.

 

, , , , ,