[SOCIAL TECH] Geco air, l’appli pour réduire ses émissions polluantes
Chaque semaine, Carenews vous présente une initiative technologique actrice de changement. Ce mardi, découvrez l’application Geco air. Gratuite, elle permet à chacun·e de connaître les émissions polluantes liées à ses déplacements, et de bénéficier de conseils personnalisés pour les réduire. Les données récoltées sont ensuite anonymisées et mises à disposition des municipalités, qui peuvent constater les impacts des aménagements routiers et les adapter en fonction.


 

 

 

 

Réduire jusqu’à 50 % les émissions polluantes des véhicules 

 

Oxydes d’azote, particules fines… Les conducteurs·trices ne le savent pas forcément, mais les émissions polluantes liées à l’utilisation de la voiture ne dépendent pas que du modèle ou du trajet : le style de conduite (vitesse, façon d’accélérer et de freiner…) a également un fort impact. Ainsi, pour un trajet et un véhicule similaires, les émissions d’oxydes d’azote peuvent varier de 400 %, et celle des émissions de CO2 jusqu'à 20 %, rapporte une étude réalisée par l’IFP Énergies nouvelles (IFPEN).

 

Les chercheurs de l’IFPEN ont donc développé, avec le soutien de l’Agence de l’Environnement (ADEME), l’application Geco air, disponible gratuitement et sans publicité. L’objectif premier de ce « baromètre de mobilité propre » : réduire de moitié les émissions polluantes des véhicules. 

 

Grâce au GPS, aux capteurs du portable ainsi qu’aux renseignements fournis par l’utilisateur·trice, Geco air calcule un « score mobilité » pour chaque trajet et propose des conseils personnalisés pour s’améliorer. L’application guide, d’une part, vers une conduite plus souple et, d’autre part, encourage à privilégier des modes de déplacements plus propres (un véhicule hybride, les transports en commun, le vélo ou la marche). 

 

Une cartographie des zones de pollution 

 

Les données récoltées permettent également de calculer la pollution atmosphérique à l’échelle locale : il est ainsi possible de déterminer les zones les plus critiques et d’adapter la signalisation, l’aménagement de la route pour y diminuer les émissions polluantes. Une véritable « campagne de science citoyenne », comme expliqué sur le site de l'application.

 

À Lyon, l’IFPEN expérimente Airmap, un dispositif d’aide à la décision réalisé en partenariat avec VINCI Autoroutes et la Direction interdépartementale des Routes Centre-Est. Les données de Geco air sont utilisées pour créer une cartographie en temps réel des émissions polluantes. Les acteurs de l’aménagement du territoire bénéficieront ainsi d’un nouvel outil pour orienter les choix d’urbanisme et de gestion du trafic afin de favoriser une meilleure qualité de l’air.



 

 

, , , , , ,