[ETUDE] Les clés de l'engagement durable des collaborateurs avec l'ESSEC

[ETUDE] Les clés de l'engagement durable des collaborateurs avec l'ESSEC
Le lunch&learn de l'Essec s'est intéressé aujourd'hui à l'engagement des salariés dans l'entreprise par le biais d'une étude académique sur les ressorts de cet engagement et les clés de sa pérennité (psychologie sociale).


Cette 18e édition du lunch & learn de la Chaire philanthropie de l'Essec est celle qui a jusqu'ici attiré le plus de participants (associations, entreprises, professionnels du mécénat) : le sujet a le vent en poupe (le nombre d'articles à ce sujet sur Carenews tend, entre autres, à le prouver).

L'étude en question a été réalisée par la chaire philanthropie en partenariat avec ADMICAL, IMS Entreprendre, le Rameau et Unis Cité.
Elle a permis d'interroger 619 collaborateurs de 17 entreprises concernant 59 projets. Elle porte aussi bien sur le mécénat de compétences (organisé dans l'entreprise sur le temps de travail) que sur le bénévolat de compétences (sur le temps de repos parfait donne par l'entreprise).

Cette étude dégage 7 conseils pour encourager l'engagement des
collaborateurs,
à partir de la comparaison entre motivations liées à
l'entreprise, motivations liées au projet soutenu et motivations
personnelles :
- investir dans de bons projets
- insister sur impact social
- mettre accent sur le volontariat
-Ne pas impliquer les supérieurs hiérarchiques
- éviter interférences entre engagement et travail
- reconnaître l'engagement au niveau de l'entreprise (et pas d'un
niveau inférieur)
- penser aux effets positifs pour la société

Le point concernant l'implication des supérieurs hiérarchiques, assez étonnant, s'explique par la volonté d'autonomie des participants, soulignant ainsi l'engagement personnel fort des collaborateurs. Il rejoint la corrélation  négative entre la pression de l'entreprise et la participation.

Il est intéressant de remarquer enfin que la  plupart des conseils pour favoriser l'engagement durable des collaborateurs est souvent maîtrisable par les entreprises.

L'association le Rameau a présenté paralèllement une étude sur la typologie de l'engagement associatif, rappelant le contexte très favorable avec 12 millions
de personnes bénévoles (si l'on s'en tient au seul secteur associatif) dont 5 millions d'actifs, de plus en plus d'entreprises engagées et l'engagement bénévole grande cause nationale 2014 et la création du congé bénévole. 

Charles-Benoît Heidsieck, président-fondateur du Rameau, précise que l'engagement associatif va de l'engagement purement personnel avec intervention de l'entreprise pour l'y aider, notamment par le biais de l'aménagement du temps de travail, à l'engagement collectif. Il souligne également la différence entre le mécénat de compétences qui apporte de la matière grise et du recul aux associations à la R&D sociétale qui permet aux deux parties de s'enrichir mutuellement sur des sujets communs. De ce fait on va de sujets purement RH, en passant par des enjeux de management à des sujets de stratégie d'entreprise.

L'ADMICAL a également présenté en avant-première son étude avec le Probono Lab qui sera publiée jeudi 4 septembre au Medef.

IMS Entreprendre a pour conclure ce déjeuner de travail présenté son action à travers les Défis Mécénova, parfaitement résumés dans cette vidéo, et dans un de nos articles.

Le Rapport de l'Essec sera publié en octobre 2014 lors de la semaine
de l'engagement de l'Essec qui sera organisée du 13 au 18 octobre prochains.

, , , , , ,