[LU] Solidarité internationale: Techfugees, le numérique au service des réfugiés

[LU] Solidarité internationale: Techfugees, le numérique au service des réfugiés
L’intégration des réfugiés dans leur terre d’accueil passe par la création de solutions technologiques innovantes. Focus sur quelques initiatives présentées au sommet Techfugees qui ont déjà eu un impact positif retentissant.


 

 

 

 

Éducation et emploi, deux volets fondamentaux

« L'éducation est l'arme la plus puissante qu'on puisse utiliser pour changer le monde », disait un certain Nelson Mandela. Les conseils de ce leader visionnaire sont plus que jamais d’actualité lorsqu’on aborde la question des migrants et des réfugiés, 65 millions de personnes à travers le monde. La start-up allemande Kiron a lancé une plateforme qui permet aux étudiants réfugiés de poursuivre leurs études. S’ils concluent avec succès leur formation en ligne, ils peuvent accéder à une université allemande. Ce concept est d’ailleurs en train de naître en France. Côté emploi, la start-up NaTakallam créée en 2015 par des étudiants américains a mis en place une plateforme d’échange entre professeurs syriens réfugiés et personnes souhaitant apprendre l’arabe. Les cours sont dispensés via Skype et permettent à certains professeurs de gagner 1 500 dollars par mois. D’autres jeunes pousses telles que Human-in-the loop (Bulgarie) et Diwala (Norvège) facilitent également l’accès à l’emploi des réfugiés par le numérique.

La blockchain, solution contre l’exclusion financière

Les réfugiés se voient souvent exclus du système bancaire et dans l’impossibilité de réaliser des transactions sécurisées via Internet. La blockchain est une technologie qui leur permet de se doter d’une identité légale, bien qu’ils n’aient aucune identité officielle. Toujours en cours de développement, elle devrait faciliter la transmission d’un don entre donateur et bénéficiaire. La start-up finlandaise MONI s’est sérieusement penchée sur cette technologie. La cérémonie d’ouverture du sommet Techfugees sur l’intégration des réfugiés par le numérique a été réalisée par Antoine Jouteau, PDG de Leboncoin.

 

Source : L'Atelier BNP Paribas

, , , , ,